• Accueil
  • > 1 – traversée de la France

1 – traversée de la France

Départ  le 18 mars 2017 date à laquelle Sandrine viendra nous chercher à Ecouen avec un van afin de nous amener à notre point de départ, chez Monsieur et Madame Mojard, producteurs d’un excellent champagne au Mesnil sur Oger .

En attendant, voici la carte des 420 kilomètres de notre itinéraire Français (échelle en bas à droite).

1 France_417km

DU 18 AU 24 M1RS

L’aventure est commencée.

Samedi 18 mars, Sandrine, Gilles, sont venus avec leur van nous chercher tous les trois (Véga, Patrice et JP). Véga s’est à peine fait priée pour monter dans le van.

Partis vers les 11 heures d’Ecouen, nous sommes arrivés vers 14h15 au Mesnil sur Oger. A peine descendus du van, nous voyons arriver Véronique Mojard qui vient nous ouvrir le pré mis à notre disposition pour bivouaquer et permettre à Véga de dormir en toute quiétude. Véronique rentre ensuite chez elle non sans nous avoir gentiment invités à dîner !

Véga parquée, nous nous installons près du van pour manger nos casses croute. Monsieur et Madame BERTIN qui habitent juste en face du pré arrivent sur ces entrefaits et nous proposent une chambre et la douche en lieu et place de la tente.

A 18 heures, nous nous rendons chez Véronique et Luc Mojard ou après un apéritif au champagne « Luc Mojard », nous dégustons un excellent dîner maison, très convivial en compagnie de la maman de Véronique.

Après une excellente nuit passée chez Madame et Monsieur BERTIN, nous partons le 19 vers 9   heures en direction de l’Auberge St FXXXXXX où nous avons rendez vous avec famille et amis pour un déjeuner d’adieu avant le grand départ.

Non content de nous avoir hébergé, Monsieur BERTIN nous offre une bouteille de champagne au moment du départ.  Tant de gentillesse et délicatesse nous touche au plus haut point.

Après le repas, une grande partie des convives nous accompagnent sur une dizaine de kilomètres au bout desquels nos chemins se séparent : eux vers le travail du lendemain, nous vers l’inconnu.

Nous plantons le premier bivouac quelques kilomètres plus loin.

Le lundi 20, nous nous levons à 7heures, et partons à 9 heures, après avoir démonté le bivouac et préparé Véga. Il en sera de même tous les jours.

Au bout de 24 kilomètres, nous entrons dans Chalons en Champagne.

Et alors là, notre trace nous engage sur une 4 voies (dite rapide). Nous sommes tendus et avons du mal à tenir Véga au licol à cause des innombrables véhicules. Après avoir traversé tant bien que mal la Marne,  nous nous arrêtons sur un espace vert  et voyons arriver 2 voitures de police alertés par les appels d’automobilistes.

Après quelques photos policiers/Véga (qui doivent désormais orner les murs des commissariats de Chalons), nous sommes escortés 1 voiture de police devant nous et une autre derrière, jusqu’à l’accès du canal de la Marne, suite de notre trace.

Nous réussissons à trouver un endroit pour bivouaquer au bout de 34 kilomètres. Pas mal Véga pour une première journée.

Les jours suivants, nous suivons le canal de la Marne puis celui de Champagne : Bourgogne. Paysage rectiligne qui permet de bonnes allures.

réduit  DSC09742

Nous traversons  Vitry le François sans problème grâce au chemin de halage.

Et alors là, nous arrivons en vue de Saint Dizier.

Saint Dizier, l’enfer pour Véga, elle qui a jusqu’à présent tout surmonté : voie rapide, passerelle, passages à niveau, tunnels, ….

réduit  DSC09752

Passage de mon premier pont en bois

Va s’emballer à 4 reprises lorsque nous sommes survolés à faible hauteur par des rafales qui atterrissent sur l’aéroport militaire.

réduit  DSC09749

Oh le gros oiseau qui fait peur à Véga !

Nous plantons le bivouac du 23 près de Bienville et, vers 18 heures nous avons la surprise de voir une voiture s’arrêter. Marie, la conductrice, nous a reconnus et nous offre des viennoiseries pour  notre petit déjeuner du 24.

réduit  DSC09754

Ce soir j’avais un grand pré pour moi. J’en ai bien profité !

Le 24, tout en suivant le canal, le paysage commence à changer et devient plus vallonné. Nous comptons faire halte à Joinville car il y aurait un gîte.

Nous nous rendons à l’office de tourisme et apprenons que nenni : point de gîte. Après plusieurs appels téléphonique, oh miracle, le propriétaire de l’hôtel la « Vinaigrerie » accepte Véga dans sa propriété ainsi que notre tente. Cerise sur le gâteau, il nous prête un chambre afin que nous puissions nous doucher,… et mettre le blog à jour.

Pour le moment, tout se passe bien, Véga est vaillante et a parcouru 150 kilomètres en 5 jours.

DU 25 AU 30 MARS

Première journée ensoleillée, ca fait du bien ! le canal est un peu plus encaissé si bien que le paysage est moins monotone à marcher. Véga a voulu forcer un passage étroit et pentu entre le canal et le début d’un rail de sécurité. Elle est passée bravement mais par contre, la sacoche coté rail n’a pas apprécié. 2 belles déchirures à réparer !

réduit  DSC09760

Aujourd’hui, nous avons fait 30 kilomètres à une allure de 5 kilomètres par heure, Véga n’en pouvait plus. Demain, nous allons baisser le kilométrage et marcher moins vite afin qu’elle reprenne des forces.

A force de faire des câlins à Jean-Pierre en marchant, Véga a fini par casser l’écran de sa liseuse qui se trouvait dans la poche sommitale de son sac à dos. Il faudra attendre Besançon pour trouver un magasin pour la remplacer !

réduit  DSC09775

Mes câlins sont rudes !

26 mars, petite journée de 25 kilomètres pour que Véga puisse se reposer. Peu avant Chaumont, le canal emprunte un tunnel de 307 mètres. A notre grande surprise, elle s’est engagée dedans sans hésitation et n’a manifestée aucune frayeur  malgré la résonance des sabots !

réduit  DSC09766

27 mars, la nuit a été difficile car nous avons eu froid malgré nos duvets. 2 surprises au réveil : Véga s’est détachée et broute sagement  près de la tente ;  le sol et la toile extérieure de la tente sont gelés ainsi que l’eau dans le seau de Véga. Pas étonnant que nous ayons eu froid !

réduit  DSC09771réduit  DSC09772

Avec le froids, le démarrage est difficile

28 mars, il a fait encore plus froid cette nuit. Véga n’a pas fait des siennes. En revenant de faire nos couses à Rolampon, nous avons été abordés par une journaliste en quête  de nouvelles pour le journal local. Nous lui avons laissé l’adresse du blog pour ses lecteurs.

réduit  DSC09764réduit  DSC09762

Sur plus de 200 kilomètres le long du canal, nous n’avons croisé que 2 péniches

Arrivés à Langres, nous sommes satisfaits de quitter le canal que nous suivons depuis Chalons en Champagne soit plus de 200 kilomètres. Nous faisons nos courses au Leclerc de Langres ou Véga fait un « vrai tabac » sur le parking.

réduit  DSC09778

Vue sur le chateau de Langres

Depuis le départ, le cycle des journées est relativement le même : levé à 7 heures, s’habiller, petit déjeuner, brosser Véga et curer les sabots, démonter le bivouac,  ranger et charger les sacs puis nous partons vers 9 heures. Nous marchons pendant 10 kilomètres puis repos d’une heure à une heure et demi  afin que Véga récupère et puisse manger.  Puis, re 10 kilomètres, re repos re départ et enfin, quelques kilomètres et bivouac.

29 mars, tout le monde est fatigué. Véga se traine, il fait très chaud. Nous arrivons à Saint Broingt le Bois et demandons de l’eau à un habitant qui est devant sa maison. Nous nous renseignons sur les gîtes à venir et apprenons que le 1er est à 25 kilomètres.  Voyant notre déconvenue, Monsieur et Madame Plessy  nous proposent de parquer Véga dans leur enclos à cheval, de planter notre tente près du parc ET DE PRENDRE UNE DOUCHE CHEZ EUX ! le bonheur quoi ! car la dernière que nous avons pu prendre c’était à Joinville ! Le seul bémol est que Patrice devait « payer son coup » à l’occasion de son anniversaire (64ans) et ce sera donc un autre jour.

réduit  DSC09785réduit  DSC09786

Maintenant, je randonne sans longe, comme une grande !

30mars, tout le monde est en forme. Nous arrivons au bout de 25 kilomètres à Champlitte et trouvons un gîte « rustique ». Nous sommes malgré tout content de pouvoir dormir dans un lit, sans bivouac à monter ni à démonter demain matin. Nous avons encore la douche à disposition, 2 jours de suite, ça ressemble à du luxe. Ce soir, c’est repas de fête pour l’anniversaire de Patrice : omelette au fromage, fromage et dessert, le tout arrosé d’un petit pinot noir « cuvée de Saint Vincent » ET EN PLUS, nous allons manger assis, à table !

réduit  DSC09789réduit  DSC09790

Enfin, un lit au bout de 11 jours !                                      Coucou Margaux, un petit bonjour de Papi

Au bout de 11 jours, nous en sommes à 305 kilomètres, bravo Véga !

DU 31 MARS AU 4 AVRIL

31 mars, belle journée ensoleillée. Aucun fait marquant en dehors du fait que nous avons fait plus de kilomètres que prévus car il a été difficile de trouver une prairie ouverte entre les forêts et les immenses champs céréaliers. Nous trouvons enfin notre bonheur au bout de 29 kilomètres.

réduit  DSC09793

Vue sur le château du Loup

1er avril, nous avons eu nous aussi nos surprises du 1er avril. Jusqu’à aujourd’hui, la trace que nous avions préparée avant notre départ s’était avérée fiable. Au bout de 7 kilomètres, notre trace qui empruntait un chemin arrive dans un champ. Nous suivons notre trace et, au bout du champ, butons sur des fils de fers barbelés. Au-delà, nous voyons le chemin reprendre.

réduit  DSC09799

Après de longs palabres, nous décidons de couper les barbelés, faisons passer les bagages puis Véga. Nous réparons ensuite la clôture et reprenons notre périple.

En cours de marche, constat inquiétant : Véga n’a plus de poils sur les cuisses au niveau de l’avaloire. Nous avions gardé les réglages d’origines ce qui nous a amené à repenser, après mûres réflexions,  le positionnement de l’avaloire.

réduit  DSC09807

2 avril, au réveil, surprise, Véga a encore réussi à ouvrir le mousqueton de sa longe de bivouac et a passé une partie de la nuit près de notre tente. Démontage du bivouac sous la pluie. Petite étape jusqu’au centre équestre « l’Etrier Bisontin » qui a accepté de nous loger tous les 3 pour la nuit, et de garder Véga demain afin que nous puissions faire nos courses chez Darty (enfin une liseuse pour Jean-Pierre) et Décathlon (enfin une lampe frontale qui va enfin fonctionner) et acheter des mousquetons à vis pour la reine de l’évasion ! Merci Sophie pour votre accueil.

En soirée, Christophe et Marie nous indique une route moins difficile tant pour traverser Besançon que pour rejoindre Ornans. Sur leur conseil donc, nous modifions notre trace.

réduit  DSC09811réduit  DSC09812

Mon fan club du centre équestre l’Etrier Bisontin

3 avril, surprise au réveil, un bon café chaud nous attend à l’accueil du centre équestre. Merci Adeline pour cette délicate attention ! La matinée se passe en courses, le midi, somptueux kebab en attendant que notre lessive soit terminée. Retour à l’Etrier Bisontin pour modification du harnachement du bât. Après avoir été conviés à un apéritif, nous passons une seconde nuit an centre. Un grand merci à toutes les personnes rencontrées.

réduit  DSC09810réduit  DSC09808

4 avril, en plus du café, des petits pains au chocolat nous attendaient. Merci  Adeline.  Cette journée fut une grande journée pour Véga : traversée de Besançon, montée et descente d’escaliers, montées et descentes pentues sur sentier rocailleux , chemin barré par un tronc d’arbre à 60 centimètres du sol. Merci à José et Steve de la DIR de La Veze qui, à force coups de tronçonneuse nous ont dégagés le chemin.  Arrivés à La Veze, pendant que Véga prenait sa pause , nous avons été invités par Arlette et Jean pour partager un « quatre heure » sympathique autant qu’imprévu.

réduit  DSC09818réduit  DSC09816

Vues de Besançon

 

réduit  DSC09814réduit  DSC09820

Vue de Besançon et mon premier escalier pour monter vers la citadelle

réduit  DSC09821réduit  DSC09823

La citadelle et vue sur Besançon

réduit  DSC09826réduit  DSC09830

Steve en action et nos deux sauveurs de la DIR de La Veze

réduit  DSC09806réduit  DSC09802

Encore un fan club et la sieste !

 

DU 5 AVRIL AU 7 AVRIL

5 avril,  arrivés à Ornans, nous nous rendons à la Clinique Vétérinaire de la Loue afin de faire établir le certificat CE de bonne santé de Véga afin qu’elle puisse entrer en Suisse.

réduit  DSC09834réduit  DSC09833

Paysages d’Ornans

Nous reprenons ensuite notre chemin jusqu’au moment, après avoir emprunté le « chemin des 2 tunnels », nous arrivons devant le 1er tunnel : fermé et sous vidéosurveillance.

Nous empruntons un sentier assez sportif qui descend vers la Loue, et qui va nous permettre de shunter le tunnel. Sauf que, ce sentier débouche au sommet du tunnel, et, pour accéder au chemin qui sort du tunnel et qui se trouve en contrebas, il faut emprunter les contreforts abrupts du tunnel.

Nous débâtons, Jean Pierre descend le sac sommital en bas et se rends compte que faire passer Véga par cette voie très étroite, fortement pentue, ne va pas être une mince affaire. Oh miracle, Véga, guidée par Jean-Pierre descend sans précipitation, sans énervement et avec relativement peu d’hésitations. Il ne reste plus ensuite qu’à faire descendre le bât et les bagages, ce sera chose faite avec une sangle.

réduit  DSC09837réduit  DSC09840

réduit  DSC09846réduit  DSC09849

Nous débâtons, Jean Pierre descend le sac sommital en bas et se rends compte que faire passer Véga par cette voie très étroite, fortement pentue, ne va pas être une mince affaire. Oh miracle, Véga, guidée par Jean-Pierre descend sans précipitation, sans énervement et avec relativement peu d’hésitations. Il ne reste plus ensuite qu’à faire descendre le bât et les bagages, ce sera chose faite avec une sangle.

réduit  DSC09851réduit  DSC09853

Le charmant petit village de Lods

6 avril, notre trace devait nous faire emprunter les gorges de la Loue. Nous avons dû faire demi-tour car il était impossible de faire passer Véga sur des passerelles métalliques étroites et des passages équipés d’une ligne de vie. Quelques kilomètres plus loin, nous avons dû à nouveau rebrousser chemin car notre sentier avait disparu. Le soir, nous arrivons au village de Vuillecin. Véga vient de monter ses premiers 1000 mètres de dénivelé positif dans la journée. Raymond et Marie-Louise LECLERC, après avoir mis Véga dans un clos derrière chez eux, nous invitent à diner en famille. Quel bonheur de partager autour d’une table : apéritif, plat, fromage et dessert, le tout accompagné de bon vin, en toute convivialité et simplicité. Montage de la tente : 23 heures !

réduit  DSC09858réduit  DSC09860

Pontarlier et ses environs

7 avril, il a gelé cette nuit, mais nous n’avons pas eu froid. Petit déjeuner et douche chez Jean-Louis et Patricia TROUTET. Encore un agréable moment de passé. Vers les 11 heures, nous quittons enfin Vuillecin après un dernier au revoir aux familles LECLERC et TROUTET. Passage de Pontarlier sans problème.  Au village de Frambourg, nous sommes abordés puis interviewés par une journaliste de France Bleu Franche Comté. Nous plantons le bivouac à 6 kilomètres de la frontière Suisse.

Nous quittons la France après 471 kilomètres au lieu des 417 prévus.

 

 

 

35 Réponses à “1 – traversée de la France”

  1. Véronique Mojard dit :

    Nous sommes heureux et flattés de vous accueillir pour le départ de cette belle aventure! Hâte d’être à demain, puis de découvrir votre voyage qui nous fera rêver…!!

  2. R2D2 dit :

    Ils sont fous ces Gaulois !!! …mais bien partis.
    Bon vent, bonne route, et à bientot au travers de vos récits agrémentés de photos.

  3. Lemaire dit :

    Alors ces premiers jours? c’est qu’on a hâte d’avoir des nouvelles nous!

  4. COLAS dit :

    ns sommes le couple qui vs a salué à la grotte avant votre départ et revu sur le plateau des Pâtis! bonne chance à vs! bien sincèrement! Marcelle & Bernard

  5. Solange Bonnet dit :

    J’attendais avec impatience de vos nouvelles,ravie que cela se passe bien.Bonne route

  6. Les biquettes dit :

    Et bien dis donc que d’aventures en si peu de temps pas sûr qu’on vous suivrait ^^

  7. rehspringer dit :

    bravo pour votre démarche écologique
    pas de carburant une douche tous les 150kms il va bientôt y avoir un poste ministériel à l’écologie ça vous dit?
    bisous

  8. Patricia Duchesne dit :

    Premières nouvelles, enfin ! Je ne pensais pas avoir autant d’émotions. C’est formidable de vivre, même, par procuration vos « déjà » aventures…. on attend la suite avec impatience…. amitiés et à bientôt. Un salut tout spécial à Véga

  9. bernadette bernard dit :

    Salut vaillant gaulois parti à la conquête de rome.Fiere de vous en une semaine la maréchaussée dans la poche l employée de mairie qui fond a votre arrivée fort ses goulois.Que l aventure continue avec le soleil revenu a bientôt de vos nouvelles
    Tremblé romain ils arrivent les 2 B

  10. Bernard MONNEREAU et NATH dit :

    27 mars 2017 12h30
    Heureux de voir Véga dans sa folie de repos .. Nous pensons à Vous pour la météo … Bises Spéléos …

  11. bernard & MARCELLE colas dit :

    AVONS LU VOS NOUVELLES! BON COURAGE ET BONNE ROUTE § UNE CARESSE A
    V2GA§

  12. Lemaire dit :

    Trop contente de voir que ma grosse bête se comporte comme une grande! et à grand bonjour à nos aventuriers. Plein de pensées positives du Vexin et une gratouille à Véga

  13. Patrick. Ejido sierra dit :

    Bravo la fine équipe ma petite fille a été emballée par vega .bon anniversaire et bonne route à vous trois

  14. DANIEL gesret dit :

    Salut les randonneurs.Rome est encore loin,donc les péripéties ne sont pas finies.
    A bientôt sur ce blog et je pense bien à vous et Véga.

  15. Catherine et Albert dit :

    Beaucoup de plaisir et d’émotion à suivre votre périple. Il est vrai que vous nous permettez de vous accompagner « virtuellement », c’est sympa. L’imprévu et ses belles rencontres… Bises cordiales.

  16. Ninis dit :

    Papou tu as bien fatigué! J’imagine pas quand vous serez dans la montagne O_o
    Tu as perdu des joues! On a vu la différence avec les photos du pacs!!

    • martine dit :

      ça sent l’embourgeoisement à plein nez
      2 nuits sans camper, douche froide à volonté, sandwichs et gâteaux offerts
      et n’oubliez pas
      pluie du matin
      n’arrête pas le pèlerin
      en avant
      bisous

  17. GUILLAUME Archie dit :

    C’est un vrai bonheur que de suivre le récit de votre périple ainsi que de voir vos photos. Ils évoquent d’autres voyages et d’autres semaines partagées avec Jean-Pierre et, à deux occasions avec Patrice.

  18. Bernard et Nathalie Mon dit :

    Salut les Gars de Goudou . Vous étes la Tétes dans les Etoiles . J’espère que Véga veille sur vous que le claquement de ses sabots guident vos pas vers la Paques qui approche . Nous vous offrons un Rameau de Pensées .
    UN qui n’est pas doué pour l’informatique

  19. martine dit :

    ça sent l’embourgeoisement à plein nez
    2 nuits sans camper, douche froide à volonté,sandwichs et gâteaux offerts
    que de relâchement
    et n’oubliez pas
    petite pluie du matin
    n’arrête pas le pélerin
    bisous

  20. Etrier Bisontin dit :

    Bonjour à tous les 2, ce fut un plaisir de vous accueillir, j’ai mis des photos de vous et le lien de votre blog sur notre Facebook, du coup les gens du club peuvent suivre vos aventures ! Bon courage pour la suite !

  21. Ninis dit :

    Papa tu as mangé Kebab? haha décidément ce road trip offre pleins de surprises^^!!!

  22. Bernard et Nathalie Mon dit :

    Nous avons jeté juste un oeil sur la météo de votre parcourt présumé aujourd’hui;il semblerait que le temps soit resté clément.Apparemment Jean-Pierre j’ai cru deviner sur une des photos de Besançon que tu faisais de la couture sur le bat droit de Véga; pendant que Patrice faisait du rangement.Pour la sieste les 2 Yeux se sont ouverts en silence bien-sur .Bises grottesques d’un Goudou teux à vous Deux.

  23. fabienne floquet dit :

    C’est super de suivre votre parcours à tous les 3!
    Vega est trop attendrissante ! Faites lui beaucoup de câlins ça lui donnera des forces.
    Martine a raison , attention à ne pas vous laisser aller à trop de confort avec douche tous les 10 jours !!!!!!
    Merci pour ce blog bien alimenté!
    Bonne route vers Rome!

  24. pascal et jacqueline dit :

    belles marches !
    un plaisir de vous suivre et bon courage .

  25. marc dit :

    Très intéressant votre récit de voyage!
    J’attends la suite avec impatience.

  26. martine dit :

    je suis déçue
    toujours invités souvent chouchoutés l’ aventure y perd
    je vous voyais en chasseurs,cueilleurs, »pêcheurs » (pour ça je vous fais confiance)et non attablés confortablement devant le gigot de 7h
    la randonnée du 3ième âge!!!!!!!!!!!!!attendez que j’arrive ça va prendre des couleurs
    bisous quand même

  27. CHAVANNE Bernard & Nelly dit :

    Bravo pour les commentaires qui accompagnent cette belle et difficile randonnée.

    Au retour un guide Jean-Pierre & Co des accueils réservés au l’équipe.

    Bon courage pour la suite.

    Cordialement

  28. Soleil Maryse dit :

    Bonjour ,je suis une amie de Martine que j ai vu ce matin a ecouen .Apres l échange des nouvelles de nos familles Martine m a donne votre blog …Super, de belles photos et de bons résumés je suis très heureuse pour vous 2 .une caresse a Véga

  29. bernard & MARCELLE dit :

    bon courage à vous ! sommes avec vs par la pensée et contents d’avoir des nouvelles! C’est vraiment super et courageux ce que vs avez entrepris! bonnes fêtes de Pâques à vous ! caresses à Véga qui est très courageuse! bonne route et bon vent!bien amicalement! les Mesnilois de la grotte!

  30. Patrick. Ejido sierra dit :

    Salut les courageux 6 jours sans nouvelles de vos aventures vous ne trouvez plus de connexions Internet ou les douaniers suisses vous ont embastilles pensant que vous faisiez du transfert d argent .j espère que tout va bien que Vega continue son bonhomme de chemin et que vous n êtes pas trop fatigués Amities….a vous lire

  31. bernard & MARCELLE dit :

    bon courage à vous ! bonnes fêtes de Pâques sur votre route! Pensons bien à vous les courageux!
    les mesnilois de la grotte! bonne route!

    *

  32. pascal et jacqueline dit :

    joyeuses Pâques
    bonne continuation

  33. marie-france dit :

    Un formidable périple conté en toute simplicité. Chapeau bas !

  34. Lepissier Cunegonde dit :

    Comme promis ai fait la recherche du site, dont j’ai commencé la lecture.
    Me l’ajoute en favori pour pouvoir aller jusqu’au bout de ce périple.
    Nous avons fait la connaissance de Véga et Galopin aujourd’hui aux alentours de Limay et Mantes la Jolie.

    Merci de nous faire partager cette belle aventure, qui va certainement me mettre du baume au coeur et continuer à me faire croire en la bonté humaine et la richesse que procure les rencontres, tant humaine qu’animale.

Répondre à Solange Bonnet Annuler la réponse.

 

A la découverte de la Patag... |
2016: Pérou,Guyane,brésil |
Abroadinaustralia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon clainclain de bord
| Die Schwarzwald
| Undessinvoyageur