• Accueil
  • > 5 – Retour Italie jusqu’au col du Grand St Bernard

5 – Retour Italie jusqu’au col du Grand St Bernard

5 Via Francigena Italie_1_1022km5 Via Francigena Italie_2_1022km

 

DU 1er AU 6 JUILLET

1er juillet, en allant chercher Martine, belle surprise pour Jean-Pierre qui découvre ses filles et Mathieu venus lui faire un petit coucou. Super WE familial, gastronomique, culturel et spirituel pour certaine.

IMG-20170702-WA0016

3 juillet, départ sur les chapeaux de roue, arrêt brutal devant un filet d’eau que Véga refuse obstinément de passer. L’aide de 2 cantonniers n’y change rien. Seule, la patience la vaincra au bout d’une heure. Le soir nous posons nos valises dans un endroit charmant ce qui nous donne l occasion de vous présenter notre nouvelle maison. Ça fait un moment que nous pensons rénover notre habitation.

réduit  20170703_192535réduit  20170703_205531

Campagnano di Roma                                                       La cuisine style épuré

4 juillet, longue journée de marche sous un soleil de plomb. Il nous faut encore faire plus de 30 kilomètres pour trouver l’endroit idéal pour bivouaquer : un petit pré aux herbes odorantes et enivrantes.

réduit  20170704_135110réduit  20170704_171530réduit  20170705_132027

La salle à manger, vaste et aérée, la buanderie style Mère Denis et le jacuzzi

5 juillet, lever à 5 heures comme d’habitude, préparation efficace et rapide à tel point que nous laissons le piquet de longe de Véga sur place. Un vrai problème. Journée de marche agréable. Depuis l’aller, je constate que 4 endroits ont brulé. Nous assistons également à un départ de feu violent à 200 mètres de nous avant Vetralla.

réduit  20170705_081243réduit  20170705_113230

Sutri                                                                                        Enfin, un peu d’ombre

6 juillet, après une toute petite marche de 14 kilomètres, nous retrouvons avec joie notre ami Carmello à Viterbo. Toujours accueillant, il nous offre le déjeuner et le dîner. Toujours serviable, il réussi à nous faire fabriquer un nouveau piquet qu’il viendra nous livrer sur la route. Il invite aussi Jean-Pierre à améliorer son trot assis qui repartirait bien avec cette nouvelle monture (sans abandonner Véga bien entendu !)

réduit  20170705_154139réduit  20170706_194247

Véga au repos                                                                        JP prépare le prix d’Amérique

DU 7 AU 12 JUILLET

7 juillet, avant notre départ, Carmelo nous fait une démonstration de ses talents et de ceux de ses chevaux : pur émerveillement. Il nous donne rendez vous à Viterbo pour nous donner le piquet qu’il a fait faire sur mesure.

réduit  20170707_072608réduit  DSC00643

Carmello nous gratifie d’un spectacle somptueux.  Après l’effort le réconfort coucher de soleil sur le lac de Bolsena

Martine s’est blessée au pied, le grand apothicaire Jean-Pierre la soigne avec la pommade de Véga. Résultat époustouflant !

Grosse appréhension de Martine pour la montée de Montefiascone. Finalement, « fingers in the nose ». Lors d’un arrêt en ville pour rafraichir tout le monde, nous sommes combles par les habitants qui veulent chacun nous faire un petit plaisir. Ça nous vaut 2 interviews.

Nous trouvons l’endroit idéal pour planter la tente. Le voisin arrive avec : le seau d’eau pour Véga, vin blanc et glaçons pour nous.

8 juillet, passage par la petite ville médiévale de Bolsana, célèbre pour un miracle eucharistique sur lequel nous n’avons pas plus de détails.

Grosse frayeur  pour nous et Véga qui s’est  affalée sur les 2 mètres de pavés à franchir. Nous avons dû débâter pour l’alléger afin qu’elle puisse passer sans problème.

réduit  20170708_121832réduit  20170708_122817

Le charmant village de Bolsena (sauf pour Véga qu’il a fallu débâter pour passer 2 mètres de pavés glissants)

Le soir, nous avons bénéficié d’une synergie de bienveillances diverses pour nous trouver gîte et couvert .

9 juillet, le négatif de la journée c’est un nouvel incendie devant nous. Il faut croire que le pays s’enflamme à notre passage….

Le positif, c’est notre rencontre, à Aquapendente avec Giovanni. Visite privée pour Martine de la crypte de l’église du Saint Sépulcre où se trouve une croix venant de Jérusalem et un magnifique tabernacle de Della Robia.

Il organise notre soirée dans un gîte pèlerin à Ponte a Rido ou nous sommes accueillis par Alberto. Nous quittons le Lazio pour entrer à nouveau en Toscane.

réduit  20170709_104402réduit  20170709_170254

L’église du St Sépulcre à Aquapendente                         L’italie s’enflamme sur notre passage

10 juillet, arrivée à Radicofani qui nous regarde de haut. C’est un entrainement pour la suite. Il est fait chaud, il fait beau,…. On attend un nuage ! Bivouac avec les moutons.

réduit  20170710_084402réduit  20170710_162710

Radicofani qui cumule à 800 mètres                                Chapardege

11 juillet, RAS, JP en vient à regretter le froid Helvétique. Le soir, grosse galère. L’agriturisme réserve bien des surprises. Certains agriculteurs sont allergiques à l’âne. Damned, pas encore de douche aujourd’hui. Bivouac avec les abeilles.

réduit  20170711_075850réduit  20170711_171509

Tous les chemins mènent à Rome, à pied ou en voiture.  Paysage de Toscane

12  juillet, Martine s’est affalée sur le goudron. Elle ne peut plus lever le bras. Réalité ou feinte ??

Accueil dans un hôtel qui accepte les ânes et offre à Véga un cadre somptueux. Nous arriverons demain à Sienne.

réduit  20170712_085253réduit  20170712_105017

San Quirico d’Orcia                                                              Véga s’est fait une beauté

réduit  20170712_133428réduit  20170712_175629

Quinciano                                                                               Acceuil de Véga à l’hôtel ou elle profite du jardin

DU 13 AU 18 JUILLET

13 juillet, après une grasse matinée dans notre hôtel jusqu’à 6h15, après un petit déjeuner copieux, nous partons en direction de Sienne vers 8h15. Il nous faut emprunter la route nationale qui mène à Sienne pour récupérer notre trace si bien que la marche est stressante pour tout le monde.

La Sienne historique est une ville magnifique et importante dont la traversée se passe sans problème. Si nous avions demandé 1 euro par photo prise, nous aurions récolté plus de 1000 euros pendant le long parcours qui nous a menés d’une porte à l’autre.

réduit  20170713_130127réduit  20170713_131046réduit  20170713_132945réduit  20170713_133013

Sienne, incontournable

Bivouac au bout de 24 kilomètres car notre Véga donne des signes de fatigue.

14 juillet, journée très agréable, marche en sous bois. Nous passons à Monteriggioni pour faire des courses hélas, il s’agit d’une jolie ville musée uniquement tournée vers le tourisme : pas une carotte pour Véga !

réduit  20170714_105809réduit  20170714_112404

Monteriggioni

réduit  20170714_092847réduit  20170714_133029

Chateau privé dominant notre chemin                              On avanche, on avanche, est ce qu’on aura assez d’échenche…

15 juillet, la journée des 3 gués. Rien n’est jamais acquis avec Véga : 1er gué, il faut 2 heures de patience pour qu’elle se décide à passer. 2ème gué, passage à sec et ensuite, le 3ème, elle le franchi, à notre surprise, sans hésitation. Passage à San Gimignano. Très belle ville moyenâgeuse qui attire les foules de touristes.  Nous tombons sur la Brigitte Bardot de service scandalisée que nous fassions porter nos bagages par Véga. Nous terminons la journée à Pancole où la vierge Marie a fait un miracle en sauvant une famille de la disette, d’où l’église Notre Dame de la Providence. Providence qui nous a bien failli : nous espérions un gîte paroissial, nous terminons dans un champ en friche et bosselé.

réduit  20170715_110132réduit  20170715_141231

J’y vais ou j’y vais pas ?                                                      San Gimignano

16 juillet, JP change de pneus, ils donnaient des signes de fatigue au bout de 2000 kilomètres.

réduit  20170716_130418réduit  20170716_150119

Paysages de Toscane, avant et après le feu

réduit  20170716_210235réduit  20170717_060309

Tentures et matelas assortis orange tendance               Vue de notre chambre au réveil

17 juillet, un hôtelier qui s’était engagé à nous héberger se rétracte à notre arrivée, grosse déception ! Colère !

18 juillet, début de journée agréable. A Galleno, nous empruntons le chemin utilisé par Philippe Auguste au retour de la 3ème croisade. Après midi moins agréable, goudron et routes passantes. Arrêt à Porcari. Logement de luxe pour Véga et nous dans un hôtel équestre.

réduit  20170718_101950réduit  20170718_145238

Dans les pas de Philippe Auguste                                     Clin d’oeil à Nathalie….

 

DU 19 AU 25 JUILLET

19 juillet, la providence est de retour : Valentino, palefrenier à l’hôtel club hippique trouve la solution pour que les plaies dues au bât puissent enfin guérir en évitant les frottements. Traversée remarquée (Véga) de la belle ville de Lucca. Dans la journée, Renzo nous aborde et nous invite le soir chez lui à San Macario ou nous passons une soirée très conviviale. Merci à lui et à Laétitia.

réduit  20170719_082404réduit  20170719_151039

Valentino et Véga                                                                 La cathédrale de Lucca

20 et 21 juillet, journées olympiques pour Véga. Elle franchi un gué sans hésitation par un saut majestueux. Ensuite, elle a affronté une série d’escaliers tant en montée qu’en descente avec une grande maîtrise et un chemin abandonné dans les quel nous nous étions engagés, qu’il a fallu pour partie dégager à la machette. Le 21 au soir, après une après midi très éprouvante passée sur une route passagère, nous sommes accueillis par Don Joseppe qui nous ouvre la salle paroissiale très bien équipée pour des randonneurs. En remerciement, Véga tond la pelouse du presbytère de Mirtella.

réduit  20170721_091302réduit  20170721_091210

Véga férue d’art contemporain

réduit  20170721_101151réduit  20170721_110615

Massa                                                                                    Nous sommes en vue des Appenins

réduit  20170721_180724réduit  20170721_181517

Massa                                          L’escalier le plus facile

22 et 23 juillet, traversée de Carrare qui vit exclusivement de l’exploitation du marbre. Nous déambulons entre les blocs. Rien de spécial autrement sinon que nous empruntons des sentiers de montagne pentus sur lesquels Véga nous étonne par son courage à franchir les nombreuses difficultés. Le soir, nous espérions un hôtel, nous trouvons difficilement un bivouac à Aulla.

réduit  20170722_110341réduit  20170722_111854

De la montagne…………                                                      aux blocs de marbre…………….

réduit  20170722_112013réduit  20170722_184509

et aux œuvres                                                                    Sarzana

réduit  20170723_092442réduit  20170723_155608

Ponzano Supérieur                                                            Bibola

24 et 25 juillet départ sous des trombes d’eau. Les sentiers sont engorgés d’eau et provoquent la chute de Véga dans une fondrière. Débâtage, puis Jean-Pierre doit remonter les sacoches sur le dos. Le soir, nous trouvons un terrain de camping à Villafranca et décidons d’une journée de repos bien méritée après toutes ces péripéties.

réduit  20170724_104442réduit  20170724_113405

Atlas remonte les sacoches      Charmant petit pont sur notre route

réduit  20170724_161553réduit  20170724_162228

Virgoletta, vue générale                                                    et porte

 

DU 26 JUILLET AU 2 AOUT

26 juillet, tout le monde est en forme après une journée de repos, les paysages sont somptueux, les villages agréables, il suffit de se laisser porter…. Jusqu’à un arbre qui barre la route à Véga. Brave comme elle est, elle en débarde la moitié, le reste … pour Jean-Pierre.

réduit  20170726_110129réduit  20170726_120111

L’église de Filattiera                                                            Il faut un débardeur pour passer !

réduit  20170726_121519réduit  20170726_124432

Les Appenins                                                                       Village de Ponticello

réduit  20170726_173351réduit  20170726_173720

Pontremoli

27 juillet, journée harassante :  chaleur plus montée au col = grosse fatigue. De plus, la route nous aura réservée des surprises telle que passerelle suspendue avec, en prime, une chicane anti vélo. Le soir, nous trouvons le gîte pèlerin du Passo de la Cisa. Repas copieux et rencontres intéressantes.

réduit  20170727_101541réduit  20170727_152221

Découverte des Apennins

réduit  20170727_121249réduit  20170727_121102

Il ne me reste plus que le passage de gué

 

28 juillet, journée qui commence très bien à la fraiche mais qui ne va pas tarder à se gâter. Nous prenons un petit déjeuner à Bercetto où Véga, comme d’habitude rassemble sont fan club mais ne va pas tarder à déchanter devant un passage cavalier infranchissable. En fin de journée, Martine glisse et se foule la cheville. « C’est sûr, elle va moins bien marcher » : le maillon faible !

réduit  20170728_075556réduit  20170728_104328

Il n’y a pas que Véga qui porte des sacoches. Le fan club de Berceto

réduit  20170728_113141réduit  20170728_174021

Rien à faire, demi tour obligé                                             Ah qu’il est doux de glaner en marchant !

29 juillet, Martine a beau traîner la patte, nous marchons dans de beaux paysages. Nous souffrons tous les 3 de la chaleur et c’est avec soulagement que nous trouvons un endroit ou bivouaquer, entre l’autoroute, les usines à ciment et les canaux d’irrigation. L’orage menace. Nous montons exceptionnellement le double toit de la tente, avant que la tempête ne se déchaine et arrache un piquet. Nuit mouvementée. Nous avons quitté les Apennins pour la plaine du Po.

réduit  20170729_094028réduit  20170729_082954

On en oublierait la chaleur écrasante

réduit  20170729_114617réduit  20170729_204623

Eglise de Bardone                                                               Mathieu a indiqué à JP « par visioconférence » le bandage ad hoc

30 juillet, la journée débute mal avec Véga qui renâcle devant une passerelle en bois, mais se termine avec de belles rencontres : vers midi, nous sommes interpelés par l’amicale des anciens des troupes Alpines de Medesano. En fin d’après midi, Véga est invitée à prendre le gouter chez des riverainstr. Le soir, nous trouvons tous gîte et couvert à Castel Mezzana.

réduit  20170730_085301réduit  20170730_121251

Marre des passerelles !                                                       Boire un petit coup en parlant le volapuc

réduit  20170730_155234réduit  20170730_172201

Tracteur chenille adapté à la géographie                               Véga apprécie la pastèque

31 juillet, rencontre joyeuse avec des scouts. A Castionne Marchesi, la boulangère se démène pour nous trouver un lieu de bivouac. Ainsi, nous plantons la tente sur la place des fêtes du village. Accueil bien veillant de la pharmacienne et de la cabaretière.

réduit  20170731_101326réduit  20170731_140952

Scouts toujours prêts (près de Véga)                                 Fidenza

réduit  20170731_140859réduit  20170731_175815

Fidenza                                                                                   Le campo de la fiesta

1er et 2 aout, la chaleur nous accable : près de 40 degrés à l’ombre. Nous déambulons dans les champs de tomate Roma, l’or rouge de l’Italie…. Mais qui ne donne pas beaucoup d’Ombre. Bivouac à Paderma le 1er, hôtel à Piacenza le 2 pour Martine et moi, et hôtel particulier pour Véga.

réduit  20170801_094358réduit  20170801_095939

Abbaye de Chiaravalle della Colomba

DU 3 AU 10 AOUT

3 août,  journée des détours : arrivés à Ponte Trebbia, le pont est complètement fermé pour cause de travaux. Il aurait fallut faire un grand détour, en repassant Piacenza sans Vincenzo qui nous indique un passage à gué. Plus loin, la barque qui doit nous permettre de traverser le Po ne peut accueillir Véga. Il nous faut improviser et prendre un nouvel itinéraire qui nous amènera à Pavie. A Rottofreno, épuisés par la chaleur et les kilomètres, nous repérons un terrain situé en avant de la grille d’une entreprise. Martine s’adresse au personnel qui sort de l’entreprise pour négocier le site. Les employés sont favorables excepté le « caporal » et son « apprenti caporal » (dixit les employés). Ils avancent des problèmes de sécurité et de propriété pour nous expulser. Ils appellent la direction de l’entreprise, mais ce qui a permis d’emporter l’occord, c’est lorsque le « caporal » nous a demandé si nous étions arrivés avec la Panda qu’il aperçoit sur le parking. Les employés se sont tellement moqués de lui qu’il a fini par lâcher l’affaire. Il faut dire que Véga à l’arrière de la Panda …..

Dans la journée, le GPS nous avait lâché pour cause de chaleur excessive. On fête cette belle journée dans un restaurant gastronomique avec du vino blanco frizzante.

réduit  20170803_115838

Nous passons la Trebbia à gué. Le pont à notre droite

4 aout, nous longeons des champs couverts de panneaux photovoltaïques. Si le soleil produit de l’énergie, il aurait plutôt tendance à décharger nos batteries. Ca fait plusieurs jours que les 40° nous anéantissent. Nous plantons la tente à Stadella ou nous remarquons des crevasses dues à la sécheresse profondes de plus de 80 centimètres.

réduit  20170804_082921

Le soleil charge les batteries et décharge les notres !

5 aout, nous traversons enfin le Po par grand froid, il ne fait plus que 34°. Nous rencontrons Maximiliano et Irène qui nous consacrent plus de 2 heures pour régler les différents problèmes que nous avons avec Véga, dont le parage et le ferrage qui seront effectués le lendemain matin. Un grand merci à eux !

réduit  20170805_102333réduit  20170805_171458

La traversée du Po

réduit  20170805_135312réduit  IMG-20170806-WA0001

Max et Irène                             Véga fait un calin à Max

réduit  20170805_170558réduit  20170805_181854

Pont couvert à Pavie                                                               Vue sur Pavie

6 aout, parage et ferrage de Véga à 8 heures du matin par Yvano qui nous donne un nouveau produit pour éloigner taons et moustiques qui assaillent Véga. Départ vers 11 heures, et le soir, nous dormons dans un lit à l’accueil pèlerin de Gropello.

réduit  20170806_102858réduit  20170807_093731

Le long du Po                                                                       le cimetière de Gropello

Du 7 au 10 aout, longue traversée des rizières de la plaine du Po. Il faut dire que l’Italie est le 1er producteur de riz en Europe et exporte vers l’Asie. Le 9 aout, Véga a cumulé escalier abrupte suivi d’une passerelle étroite nous obligeant à débâter. Une fois de plus, elle a surmonté sa peur et nous a ainsi évité un détour de plusieurs kilomètres. Le 10, elle a franchie sa 1ère écluse. Nous terminons la journée à San Germano Vercelles avec les alpes en perspective.

réduit  20170806_145522réduit  20170808_122633

Dans les rizières                                                                 Envol d’ibis sacrés arrivés d’Afrique il y a une 10aine d’années

réduit  20170809_102833réduit  20170809_103504

Le must : escalier et petite passerelle

réduit  20170807_192549

Après la marche, le bain de pied et la binouze : le repos du marcheur !

DU 11 AU 18 AOUT

11 août, après avoir monté notre bivouac, et, opportunément le double toit, nous consacrons la soirée aux réceptions du voisinage attiré par Véga. Nous  essuyons un orage violent pendant la nuit, et après le café offert par une habitante, nous démarrons sous une pluie soutenue qui ne nous quittera pas de la matinée. Heureusement, Véga a refusé de prendre l’avant dernier virage d’une passerelle couverte, ce qui nous a mis à l’abri pendant une bonne heure.

réduit  20170811_111545réduit  20170811_101417

La passerelle : un cauchemar pour Véga, un abri pour nous (surtout prend ton temps Véga jusqu’à la fin de la pluie !)

réduit  20170811_163030

Les Alpes sur fond d’orage

12 août, depuis quelques jours, Véga nous inquiète, on sent une difficulté certaine à uriner à tel point qu’elle ne boit presque plus. Il nous faudrait urgemment un vétérinaire. Le matin, le propriétaire du motel de Viverone où nous avons passé la nuit nous indique un chemin pour retrouver la Francigéna.

réduit  20170812_110402réduit  20170812_102601

Au détour du chemin, la pancarte inespérée !

Au bout de 500 mètres, bingo : hasard ou providence ? nous tombons sur la pancarte d’un vétérinaire de campagne. Il diagnostique aussitôt un calcul et garde Véga en observation 1 journée. Retour au motel et farniente.réduit  20170812_111303

Le lac de Viverone

13 août, nous récupérons Véga en pleine forme et nous remercions Yascin et sa femme pour toutes les petites attentions et la mise à jour des papiers de Véga pour passer en Suisse. A Piverone, nous rencontrons le gérant de l’auberge pèlerin qui téléphone à sa collègue d’Ivréa où  nous passons la nuit.

réduit  20170813_121500réduit  20170813_172618

Vignes et Alpes                                                                     Martine, nouveau job : ramasse crottes

réduit  20170813_180600

Ivréa

14 août, journée agréable : temps clément, villages et paysages alpestres superbes. Le soir, nous entrons en pays d’Aoste où nous recevons beaucoup de marques de sympathie. Bivouac à Pont Saint Martin. Nous prenons contact avec Marina pour organiser le passage du Grand Saint Bernard que nous voulons éviter à Véga compte tenu de ses problèmes de dos dues au bât. Ils se sont réveillés depuis que nous avons repris les sentiers de montagne.

réduit  20170814_151932réduit  20170814_154051

La vallée d’Aoste

réduit  20170814_180400réduit  20170814_195255

Pont Saint Martin                                                               Cultures en terrasse à Pont St Martin

réduit  20170814_194417

Qu’elle est belle notre Véga !

15 au 17 août, RAS, toujours aussi beau, toujours aussi agréable, toujours des belles rencontres.

réduit  20170815_093359réduit  20170815_094221

Donna, le début du sentier Romain                                 Chemin pavé de galets

réduit  20170815_100855réduit  20170815_101604

Pont et forteresse de Bard

réduit  20170816_094909réduit  20170816_095654

A vendre (quelques travaux à prévoir)                            pour voir de près, ça se mérite !

réduit  20170816_101949réduit  20170816_104053

Véga prend sa liberté                                                         futur carrosse

réduit  20170816_142045réduit  20170816_155016

Face à face

réduit  20170811_145538réduit  20170813_123440réduit  20170814_122958

Villages de la vallée d’Aoste

18 août, en attendant Martin, nous sommes accueillis au camping des Iles à Aoste où Véga a été choyée.

 

26 Réponses à “5 – Retour Italie jusqu’au col du Grand St Bernard”

  1. Ninis dit :

    Quelle belle maison, à voir par temps de pluie ce que ça donne XD

  2. Totosse dit :

    Neuh ! Profitez du temps italien, ça n’est pas terrible en France ! A quand l’achat d’un cheval pour un nouvel ami pour Vega ? ;) j’espère que Vega se porte bien ! Idem pour vous ;)
    Bisous <3

  3. bernard & MARCELLE dit :

    ns suivons votre parcours de la Champagne Mesniloise! Ns vs admirons par votre courage et votre persèvérance!
    ns vs encourageons par la pensée! Bien amicalement! les Mesnilois!

  4. Patricia Duchesne dit :

    Dis-donc, Martine, c’esr la chaleur…. ? tu confonds la via dolorosa avec cette charmante balade de retour ? Bon, donne-nous des nouvelles, ton brasvq mieux ou c’est pour t’attirer les bonnes gràces des Italiens et te piquer la ruche avec un p’tit coup de blanc… allez, on continue….

  5. Bernard MONNEREAU et NATH dit :

    Salut Jean-Pierre , Martine et Véga ,
    Nous sommes toujours heureux d’avoir de vos nouvelles  » Fraiches  » . Voila ce que c’est de chanter en marchant les succès de  » JOHNNY  » …..  » Allumez le feu , allumez le feu eu ,eu … » ; apparemment ça a l’air d’étre efficace au sens propre et figuré . En ce qui concerne les différentes chutes , Jean-Pierre
    méfies toi , je pense trés fortement à un probléme de jalousie féminine entre Martine et Véga ; car apparemment tu soignes Martine avec la pommade de Véga alors elle fait exprès de tomber pour se rapprocher de TOI . Voila le résultat de la pommade « PIC  » … il faudra m’en rapporter un peu , avec mes nouvelles douleurs je tombe tous les deux pas ( mais non , mais non Martine ne soit pas jalouse Jean-Pierre est un Ami ça n’a jamais était plus loin )

    XXX BISOUS

    BERDNATH

  6. Lemaire dit :

    On the road again … Vu la chaleur que nous avons dans le Vexin, je n’ose même pas imaginer quelle température il fait plus au Sud!!! Vous avez bien du courage à marcher par ces chaleurs (sauf Véga évidemment!!!) Vous voilà donc sur le chemin du retour. Chaque pas vous rapproche un peu plus de nous!! A très vite donc!!

  7. Véronique et Luc dit :

    Nous pensons beaucoup à ce que vous devez endurer avec cette chaleur… de quoi regretter la fraicheur suisse!!! Martine, une question me taraude: comment est ce matelas de voyage? Vas-tu le conserver et revendre l’autre beaucoup plus onéreux au retour ;) Bisous

  8. vegaroma dit :

    Au retour, j’achète un tapis de fakir !
    bisous

  9. bernard & MARCELLE dit :

    ns suivons votre parcours, quel courage par cette chaleur! pensons bien à vous! bien sincèrement!

  10. Ninis dit :

    Nous n’avons pas la même notion de grasse matinée^^ !!!!

  11. albert et catherine et remi et marie therese dit :

    Nous savions que vous bruliez d’envie de partager ce chemin mais de la a enflammer l’Italie quand meme?
    Grosses bises

  12. Bernard MONNEREAU et NATH dit :

    Salut tous trois ,
    Nous avons toujours autant de plaisir à voir les endroits ou vos pas vous guident . Le Père Jacques ??Bernard vous dit  » profitez mes Enfants  » ( en plus je vous envie , c’est chouette . Mais faut le faire …) .  » Dit quand reviendras-tu , dit au moins le sait-tu , que tout le temps qui passe ne se rattrape guère ….. » Je suis heureux pour vous et pour ce que vous nous donnez ( c’est peut-étre ça … le but d’un pèlerinage ; un voyage vers les autres , le cadeau d’un soit-méme que peut-étre , seul les initiés peuvent comprendre .

    Merci
    BERDNATH

  13. BERTIN Francis et Babette dit :

    J’ai suivi vos aventures de bout en bout et vais remettre un article dans le journal paroissial
    Je vous demanderais peut-être votre adresse mail pour avoir des photos plus grandes pour l’édition

    Encore bravo et bonne route à Martine, c’est pas trop dur ?
    Repasserez-vous par Le Mesnil sur Oger au retour ?
    Bien cordialement

    Babette ET Francis

    • vegaroma dit :

      Bonjour Francis et Babette, en fin de compte, contrairement à ce qui était prévu initialement, je pense que je vais prendre la même route qu’à l’aller pour rentrer. Donc oui, je ne sais pas encore quand, mais je vais repasser par le Mesnil avec Véga. Bien amicalement, jp

  14. Theo dit :

    Bonjour martine et jean pierre j espère que vous aller bien
    Je regarde le blog tout le temps
    Gros pensée à vous

  15. Totosse dit :

    Neuh ! Dur dur avec les montagnes mais les paysages et les nuits de luxe compensent ;) j’espère que Vega va vite se remettre des montagnes, et vous aussi ! Prenez votre temps, rien ne sert de se presser vous avez raison :) des bisous du petit neuh et de Hugo <3

  16. charron dit :

    coucou nous avons repris le travail mais grâce à votre blog on a l’impression de continuer à voyager.Ici hélas il manque d’eau malgré 8 mm ce matin.On a un petit service à vous demander ,on aimerait bien un bloc de marbre ce serait sympa mais n’oubliez pas de rajouter une patte à vega lol.Bonne continuation.Au plaisir et pour la livraison poussez jusqu’à Cesson vous n’êtes pas à quelques kilomètres prés.Michèle et Jean Luc.

    • vegaroma dit :

      bonjour, un bloc se marbre ! pauvre Véga ! Par contre, nous sommes tellement enchantés de ce voyage avec Véga que nous avons déjà d’autres projets (Le Mont St Michel) Pas loin de chez vous non ?

  17. Bernard MONNEREAU et NATH dit :

    Salut vous Trois ,

    Je vois que l’Amour fait faire des miracle . Jean-Pierre portant le bas du haut de Véga …..
    Je viens de regarder la météo , j’ai peur Jean-Pierre que ton achat de veste étanche à l’allée
    ait été une bonne idée . Martine la pommade « PIC » est-elle vraiment efficace ???

    Nous vous embrassons

    Amitiés
    BERDNATH

    NB: Ma crète iliaque va un peu mieux

  18. Ninis dit :

    Cool Véga pourra tondre chez vous aussi :)

  19. DANIEL Rémi et Marie-France dit :

    Quelle aventure !!!! Comment tenez-vous le coup sous la chaleur?
    Bravo à vous et chouchoutez bien Vega

    Bon voyage Bisous

  20. Ninis dit :

    Papa sera incollable sur la bière en revenant en septembre :p

  21. bernard & MARCELLE dit :

    toujours fidèles à votre aventure! ns attendons toujours de vos nouvelles, c’est vraiment courageux ce que vous avez entrepris! bon courage et sincères amitiés de la Champagne! Marcelle & Bernard, les Mesnilois!

  22. Ninis dit :

    lol faut attendre pas mal d’année avant de voir le carrosse^^!

  23. martine dit :

    arrête le bluff tout le monde sait maintenant que nous avons fait le chemin en fiat panda avec Véga confortablement installée à l’arrière
    c’est un exploit aussi
    bisous

  24. Les Chavanne dit :

    Martine prépare toi au retour sur terre même si tu ne l’as jamais quittée…bel exploit et certainement de beaux souvenirs à venir. Bisess
    Nelly&Bernard

Répondre à Ninis Annuler la réponse.

 

A la découverte de la Patag... |
2016: Pérou,Guyane,brésil |
Abroadinaustralia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon clainclain de bord
| Die Schwarzwald
| Undessinvoyageur